Bienvenue sur le blog de Chiha Meriam!!! N’hésitez pas à laisser vos commentaires!!!!

LA MER, LE SOIR (Jean Richepin)

1.
Dans le silence
Le bateau dort,
Et bord sur bord
Il se balance

  

2.
Seul à l’avant
Un petit mousse
D’une voix douce            
Siffle le vent

  

3.
Au couchant pâle
Et violet
Flotte un reflet
Dernier d’opale.

  

4.
Sur le flots verts,
Par la soirée
Rose et moirée
Déjà couverts

  

5.
Sa lueur joue
Comme un baiser
Vient se poser
Sur une joue

  

6.
Puis brusquement,
Il fuit, s’efface
Et sur la face
Du firmament

  

7.
Dans l’ombre claire,        
On ne voit plus
Que le reflux
Crépusculaire

  

8.
Les flots déteints
Ont sous la brise
La couleur grise
Des vieux étains.

  

9.
Alors la veuve
Aux noirs cheveux
Se dit : – je veux
Faire l’épreuve

  

 

10.
De mes écrins
Dans cette glace.          
Et la nuit place
Parmi ses crins,
 

11.
Sous ses longs voiles
Aux plis dormants
Les diamants
De ses étoiles.
 

(la Mer) 



 

Et la mer et l’amour ont l’amour pour partage, 

Et la mer est amère,et l’amour est amer, 

L’on s’abîme en l’amour aussi bien qu’en la mer, 

Car la mer et l’amour ne sont point sans orage. 

Celui qui craint les eaux qu’il demeure au rivage, 

Celui qui craint les maux qu’on souffre pour l’aimer, 

Qu’il ne  se laisse pas à l’amour enflammer, 

Et  tous deux ils seront sans hasard de naufrage; 

La mère de l’amour eut la mer pour berceau, 

Le feu sort de l’amour,sa mère sort de l’eau, 

Mais l’eau contre ce feu ne peut fournir que des armes. 

Si l’eau pouvait éteindre un brasier amoureux, 

Ton amour qui me brûle est si fort  douloureux, 

Que j’eusse éteint son feu de la mer de mes larmes. 

Pierre de Marbeuf. 

20 janvier, 2009 à 23:51


Un commentaire pour “LA MER, LE SOIR (Jean Richepin)”


  1. Lamine Samia écrit:

    Bonjour Meriam

    Enfin, je trouve ton blog!
    Je repasserai.

    SAMIA.


Laisser un commentaire